Al-Qaida et le message posthume de Ben Laden

Ce n’est pas parce que Ben Laden est décédé qu l’organisation terroriste Al-Qaida est pour autant achevée et la confirmation nous vient du Pakistan.

En effet, un message sonore de l’ancien chef d’Al-Qaida a été déposé jeudi matin, message qui aurait été enregistré une semaine avant son décès.

Intitulé « le dernier discours d’un martyr de l’Islam » il s’adresse aux musulmans, notamment aux révolutionnaires Egyptiens et aux Tunisiens.

En substance « nous vivons avec vous un grand moment historique et nous joignons à vous dans la joie et l’allégresse, donc félicitations pour vos victoires et que Dieu ait pitié pour vos martyrs. » Cette traduction est celle proposée par CNN, ensuite traduite par mes soins.

« Avec le renversement des tyrans, les définitions de la peur, de l’humiliation et de la résistance se sont effondrées. De nouvelles significations aux mots liberté, fierté, audace et courage ont vu le jour. Le vent tourne, en accord avec la libération. »

Cette bande sonore a été publiée sur un site djihadiste, connu pour mettre fréquemment en ligne déclarations et autres contenus en provenance d’Al-Qaida. L’authenticité de cette bande sonore n’a pas été remise en cause.

Il convient de retenir deux choses de cet espèce de testament : Al-Qaida n’est clairement mort. L’organisation a des chefs de remplacement, des seconds couteaux et c’est une organisation terroriste suffisamment organisée pour continuer à fonctionner même sans leur chef charismatique. Si Ben Laden en est le symbole, il n’en est pas la quintessence.

Le message lancé est clair : que les révolutions arabes permettent l’avènement de régimes islamistes, basés sur l’idéologie Wahhabiste.

En effet, Ben Laden et Al-Qaida n’ont jamais été très « copains » avec les régimes Egyptiens, Tunisiens, Syrien. Cette inimitié était due au fait que les régimes en question pactisaient avec les mécréants (cas de l’Egypte avec Israël) ou étaient plus ou moins laïcs. Autre exemple s’il en est, Ben Laden et Al-Qaida n’ont pas vraiment « bougé » lorsque la Seconde Guerre du Golfe a débuté. Saddam Hussein ne représentait pas un soutien. Bien au contraire, sa disparition signifiait la possibilité d’établissement d’un régime islamiste Wahhabiste.

L’organisation considère ainsi que ceux qui sont morts pour la révolution sont des martyrs au sens religieux du terme, ce qui entre en contradiction avec certains écrits du Coran et en disant cela, je pense au jeune homme qui s’est immolé par le feu en Tunisie, ce qui est apparenté au suicide et donc un péché mortel.

Il faut croire que comme les écrits de la Bible et de la Torah, les sourates du Coran ont des significations que l’on peut qualifier de flexibles.

Est-ce qu’en enregistrant cette bande sonore, Ben Laden a souhaité faire une sorte de testament ? Possible. On a beaucoup causé sur la façon dont a été enterré Ben Laden, sur le fait qu’il n’ai pas eu d’obsèques décentes, en conformité avec l’islam. Sauf que les préceptes du Wahhabisme font qu’un non-musulman ne peut pas juger un musulman. En somme, pour avoir un procès, une exécution et une inhumation décente, Ben Laden aurait dû être arrêté et jugé par un pays à majorité musulmane. Or, que ce soit le Pakistan, l’Afghanistan, l’Arabie Saoudite, le Soudan ou encore l’Iran, personne ne l’aurait fait pour des raisons stratégiques. Le sale boulot ne pouvait finalement revenir qu’aux Américains.

Mais la guerre contre le terrorisme n’est pas achevé, il est impératif que les Gouvernements occidentaux, que ce soit les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne ou encore la Fédération de Russie ne se reposent pas sur la disparition du chef charismatique d’Al-Qaida car l’organisation est suffisamment bien armée, organisée et tentaculaire pour continuer à causer beaucoup de dégâts.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.