Petits conseils d’amis pour choisir un avocat

Dans mon entourage, j'ai pas mal de gens qui cherchent un avocat. Je ne vais pas vous conseiller telle ou telle personne. Mais je vais voux expliquer comment en choisir un qui sera le moins malhonnête possible. 

Avec l'explosion des NTIC, les aguerris d'Internet seraient tentés d'appeler leur ami Google pour trouver leur avocat. Grave erreur! Déjà parce que, et même les avocats l'ignorent, mais notre déontologie nous interdit expressément certaines formes de publicité. Il est possible d'avoir son site Internet en tant qu'avocat mais il doit être validé par le Conseil National du Barreau. Mention qui n'apparaît nulle part sur les sites donc vous ne pouvez pas savoir si le CNB a validé ou non. Même chose pour les médecins. N'allez jamais voir un médecin qui a son site Internet, la déontologie leur interdit toute publicité. J'ai même eu connaissance d'un médecin qui a failli se faire sanctionner, non pas à cause d'une publicité qui aurait été de son fait, mais à cause d'un article élogieux la mettant en avant, article dont elle a eu connaissance le jour où son Ordre lui en a fait part.

Donc si le médecin ou l'avocat vous propose un formulaire en ligne pour diagnostiquer votre problème ou exposer les faits qui vous concerne, cliquez sur la petite croix rouge en haut à droite.

Par ailleurs, la déontologie interdit certaines mentions, chose rarement respectée par les avocats sur Internet. Vous me direz et Maître Eolas alors? Oui mais Maître Eolas ne fait aucune publicité, d'ailleurs personne ne sait la tête qu'il a. Tout au plus comprenons-nous qu'il a un cabinet sur Paris. La belle affaire quand on sait le nombre d'avocats sur Paris.Il tient surtout un blog d'informations juridiques mais n'appelle pas à la clientèle et j'ai déjà vu des messages de lui indiquant qu'il ne faisait aucune consultation via son blog.

Vous pouvez compulser les pages jaunes mais cela ne vous garantira pas de trouver un avocat compétent. Éventuellement demander à des amis. Sauf qu'un bon avocat, c'est un peu comme un bon psy ou un bon gynéco: on préfère le garder pour soi. Si on lui envoie des patients ou des clients, il aura moins de temps pour nous.

Par ailleurs, regardez bien les mentions sur la plaque et la carte de visite de l'avocat. Quand on est avocat, on a un numéro de toque, qui doit normalement être inscrit et visible. Ensuite, concernant les spécialités, elles sont énumérées de manière très restrictive par le CNB. Donc si l'avocat se vante d'être un spécialiste du droit des animaux (j'invente bien sur), ayez le réflexe de vérifier si la spécialité est reconnue. De même, on a le droit de se dire spécialiste de telle ou telle matière après avoir fait validé des travaux dans la matière mais en plus, il faut avoir cumulé un certain nombre d'années d'exercice dans la matière. Donc méfiance et vérification.

Si les avocats ont un usage restreint d'Internet de par les règles de la profession, rien ne vous empêche vous de vérifier dans Google la "respectabilité" du dit avocat. Un peu comme pour un restaurant. Taper le nom de l'avocat dans Google n'engage à rien et ça ne vous coûte rien de vérifier s'il a une e-réputation et si elle est bonne.

Comment trouver un avocat alors? Tout dépend de ce que vous cherchez. Mais mon conseil en la matière est plutôt simple: allez au tribunal correspondant à la matière.

Vous avez un litige ou un futur litige avec un salarié ou un employeur: direction le greffe des Prud'hommes.

Des histoires de terrain, de mariage, de divorce, de testament? C'est le Tribunal de Grande Instance. 

Des amendes ou des litiges de voisinages? Le Tribunal de Police et/ou de Proximité

Du pénal? Toujours le TGI

De l'administratif? C'est le Tribunal Administratif.

Du commercial, droit des société et du fiscal? On va à la Chambre de Commerce.

Allez au greffe des tribunaux et demandez-leur. Ils vous conseilleront bien car ils voient les "bons" avocats et les "mauvais".

Exception: l'aide juridictionnelle. Si vous êtes partie à un litige que vous n'avez PAS crée, demandez un formulaire d'aide juridictionnelle et cochez la case "désignation d'un avocat". Prenez également contact avec votre assurance habitation. Généralement, vous disposez d'une protection juridique donc commencez par les contacter pour savoir quelle est la procédure à suivre. 

J'avoue que c'est à l'ancienne. Mais cela vous évitera de tomber sur des avocats véreux, qui vous présenteront des honoraires de 2000€ juste pour avoir dit bonjour (et ce n'est pas une caricature).

Le greffe, c'est un peu les pipelettes des tribunaux: ils voient tous, savent tous, même (et surtout!) les ragots.

Edit du 16 août 2013 : étant dans l'impossibilité de retrouver la date exacte de publication de ce billet, la date de réédition sera affichée. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.