Typologie des profils insupportables sur Facebook

Au début, je voulais faire un texte dans le même genre que « 7 moyens de détruire votre réputation sur Twitter » et je me suis rendue compte qu’à la différence de Twitter, ce ne sont pas tant les contenus qui sont insupportables sur Facebook mais les personnes.Tous les exemples donnés sont véridiques et pris sur mon propre fil d'actualité.

 

1/ L’accro à Confessions Intimes

C’est la personne qui te raconte sa vie par le menu sur Facebook : ce qu’il a mangé, ce qu’il a fait, avec qui il couche, pourquoi il s’est engueulé avec sa mère, quand il a chié.

Même les choses que tu n’as pas envie de savoir, tu le sais quand même.

C’est généralement la même personne qui ne comprend pas pourquoi ses ex lui reprochent d’étaler sa vie sur Internet.

 

2/ Les pleureuses professionnelles

Ce sont toutes les nénéttes, car ce comportement est presque exclusivement féminin, qui confondent le mur de Facebook avec le Mur des Lamentations. Tout y passe : le boulot, les mecs, la météo, les ongles. Et à force de pleurnicheries, le seul commentaire que tu as envie de faire : attends j’arrive avec une corde, on va abréger tes souffrances.

 

3/ Les racoleurs

Ce sont ceux qui utilisent Facebook pour promouvoir leurs soirées à grands renforts de majuscules, de pollution de murs, de points d’exclamation. Si tu ne les connaissaient pas IRL, tu jurerais que ce sont des bots.

 

4/ Les acharnés du contenu

Ce sont qui confondent Facebook avec Youtube et Dailymotion. Entre ceux qui postent tous les jours une photo de Mickeal Jackson avec la mention « nous ne t’oublions pas », les hystériques religieux qui mettent des vidéos de conférences religieuses et ceux qui balancent toutes les vidéos érotico-comiques, tu as l’impression que ta page Facebook s’est transformée en une annexe de Sainte-Anne.

 

5/ Les accros de la géolocalisation

A toutes les heures du jour et de la nuit, tu sais ou est cette personne : au travail, dans le parc, dans les magasins, aux toilettes. Limite tu peux la suivre à la trace, sans bracelet électronique. Curieusement, ce sont les mêmes qui sont hostiles à la vidéo-surveillance because vie privée.

 

6/ Ceux atteints d’Alzheimer

Régulièrement, tu lis les messages de personnes qui posent 15fois la même question. Ce sont souvent ceux-là qui utilisent Facebook comme support de petites annonces.

 

7/ Les dyslexiques

Autant Twitter, de par sa fonction et la qualité des gens qui y sont présents, limite ce type de comportement, autant ils sont pléthore sur Facebook. Vous en doutez ? Exemple :Lundi (tel endroit)!!!!!!! C est comme un lundi au soleil!!!!!!! Happy hours..... 19 h 30 a 23h..... Formule diner...... All you need is lové..... (tel organisateur de soirée) évent.... What else!!!!!

Estimons-nous heureux car nous avons échapper aux majuscules car, d’habitude, ça donne cela : CE SOIR ........JE SERAIS DE RETOUR AU (tel endroit)......TRES TRES INTERNATIONAL NOTRE PETITE PARTY.....A PARTIR DE 19 H 30.....C EST JUSTE APRES L BOULOT...ET ON EST COUCHE AVANT 2 H.......C EST PROMIS!!!!!!!

C’est simple, mon correcteur orthographique s’est mis à violemment bugguer avant d’aller se jeter par la fenêtre.

 

8/ Les taggueurs compulsifs

J’avais dans mes contacts un type qui tous les jours mettait une nouvelle photo sur son profil et qui identifiait l’ensemble de ses amis sur la photo. Alors non seulement tu te retrouves sur des photos sans qu’on te demande ton avis mais quand en plus, tu as 50 personnes qui commentent, ton ordinateur menace d’appeler la CGT.

Et mon préféré, celui qui vaut suppression immédiate de ma liste d’amis (à défaut des flammes de l'Enfer) : 

 

9/ Les invitations doublées

Alors, comme vous êtes tous des experts en réseaux sociaux, vous savez que sur Facebook, on peut créer un évènement et inviter des personnes à y participer. Là où c’est lourd, c’est quand tu reçois une invitation, que tu réponds « non, ne participera pas » et que le mec te renvoie la même invitation. Ou plus comique encore, le mec qui fait ses envois d’invitation à des heures délirantes, genre trois heures du matin et si tu n’as pas répondu dans la seconde que « non, ne participera pas » tu reçois en prime un superbe message à faire crever Maître Capello, concernant la soirée.   

Et vous qui êtes sur Facebook, qu’est que vous ne pouvez pas supporter ? A part Facebook en lui-même ;)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.